Wednesday, September 22, 2021
Home HAITI Politique Des dizaines de milliers manifestants à Port-au-Prince et en provinces exigent le...

Des dizaines de milliers manifestants à Port-au-Prince et en provinces exigent le départ de Jovenel Moïse

Des dizaines de milliers de manifestants ont gagné les rues de la capitale et de plusieurs villes de province, notamment Cap-Haïtien, Gonaïves, Saint-Marc, Miragoåne, Cayes, Jérémie, etc. ce dimanche. Cette mobilisation dont l’objectif principal est de parvenir à la démission de Jovenel Moïse a été convoquée par des petrochallengers et supportée par des partis politiques et d’autres organisations de la société civile. Ces structures organisées estiment que le Président Moïse, accusé de détournement de fonds dans un rapport de la cour des comptes sur PetroCaribe, n’est plus apte à conduire les destinées du pays.


À Port-au-Prince, la marche a débuté vers 11h sous le viaduc du carrefour de l’aéroport. Les manifestants ont scandé des propos hostiles aux présumés dilapidateurs des fonds PetroCaribe et demandé à la justice de prendre ses responsabilités. « Mare yo, mare volè yo pou mwen », ont-ils chanté. Ils ont également exigé le départ de Jovenel Moïse. Après Carrefour Aéroport, les manifestants ont longé la route de Delmas en direction de Pétion-Ville pour ensuite se diriger vers le Champ de Mars. D’autres manifestations, avec des parcours plus réduits, ont été également dénombrées dans la région métropolitaine.

Vélina E. Charlier, membre du regroupement « nou pap dòmi », a demandé au Président Jovenel Moïse d’arrêter de « provoquer » la population. « Il doit démissionner et se mettre à la disposition de la justice », estime-t-elle. Vélina E. Charlier s’est dit satisfaite de la réaction du public qui a appuyé en grand nombre l’appel à manifestation. « Nous avons pu démontrer combien de personnes sont prêtes à faire entendre leurs voix », fait-elle remarquer.

Des personnalités politiques notamment Nenèl Cassy, Schiller Louidor, Volcy Assad, Jean Charles Moïse, Antonio Chéramy, André Michel, Steven Benoit, etc. ont été remarquées dans la manif de ce dimanche à Port-au-Prince. L’ancien sénateur et ancien candidat à la présidence, Steven Benoît, a lui aussi appelé à la démission de Jovenel Moïse. Il a exhorté le Président à assumer toutes les conséquences qui peuvent découler de son refus de rendre son tablier. « Dans tous les pays, un président épinglé pour détournement de fonds doit inévitablement partir. Il est clair que le président est impliqué dans des fraudes, vols et détournement de fonds depuis 2013. La population réclame son départ, il doit l’écouter. S’il veut affronter la population, laisser la situation s’empirer, il doit assumer les conséquences. Si j’étais à sa place, je partirais après avoir constaté que j’ai failli à ma mission », a-t-il dit.

A Port-au-Prince, la police a utilisé les grands moyens pour sécuriser la résidence de Jovenel Moïse et le palais national. En effet, une foule voulant se rendre à la résidence du président de la République à Pèlerin 5 a été empêchée par des agents de la PNH. Un imposant dispositif de sécurité a également été déployé pour sécuriser le palais national, siège de la présidence. Tous les endroits donnant accès au palais national ont été barricadés et occupés par la PNH.

La situation a été particulièrement tendue au Champ de Mars à partir de midi. Alors que le cortège qui suivait le parcours officiel atteignait Pétion-ville, un autre groupe se trouvait déjà dans les parages de cette place publique. Des affrontements ont éclaté entre policiers et manifestants quand des individus ont tenté de s’attaquer à des véhicules se trouvant dans le parking de la Direction départementale de l’Ouest de la police nationale. Sur Twitter, l’institution policière a publié des photos de véhicules appartenant à des policiers dégradés. Des manifestants ont également tenté de mettre le feu dans un backhoe loader qui devait servir à enlever les barricades. Un jeune a été tué au cours de ces affrontements.

Les locaux de plusieurs institutions publiques ont été pris à partie. C’est le cas du ministère à la Condition féminine, du CONATEL, de la direction de l’Immigration, de la DGI. Des manifestants ont également tenté de mettre le feu dans la barrière principale de l’ambassade de France et dans la barrière principale de Roi des rois Market. Une maison gingerbread située également à la rue Capois a été entièrement incendiée.

 

Deux morts selon le bilan de la PNH

Selon le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis Jeune, l’institution policière dénombre 2 morts par balle et 4 blessés dans le département de l’Ouest. Le porte-parole a également fait état de deux maisons incendiées dans le même département. La police a effectué une arrestation dans l’Artibonite et deux dans la Grand-Anse, soutient le porte-parole.

 

En plus de la capitale, d’autres villes de province ont été également en ébullition. Au Cap-Haïtien, ils étaient plusieurs milliers à fouler le macadam pour exiger le procès PetroCaribe et la démission du président Jovenel Moïse. Arrivés à Vertières, les manifestations ont bravé l’interdiction de la police pour accéder au site. Ils se sont agenouillés devant le monument dédié aux héros de l’indépendance pour leur demander de leur venir en aide.

Aux Gonaïves, des centaines de manifestants ont gagné les rues pour exiger le départ du chef de l’Etat, Jovenel Moïse et la réalisation du procès Petrocaribe. Au cours de ce mouvement, les protestataires ont dressé des barricades enflammées dans toutes les zones stratégiques et scandé des slogans hostiles au president de la République. Des centaines de manifestants ont également gagné les rues à Saint-Marc, à Jérémie, à Belladère, à Miragoåne et dans la ville des Cayes.

L’opposition politique a également annoncé d’autres manifestations durant cette semaine notamment à partir de ce lundi. Elle conditionne la fin des manifestations au départ du président Jovenel Moï

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES

Houston-Texas : Environ 200 migrants haïtiens accueillis hier soir par HOUSTON HAITIANS UNITED (Tel : 832-945-1488)

Boston - Massachusetts - C'est ce qu'a révélé ce matin Sledge LEONIDAS, Vice-Chairman de cette organisation haïtiano-américaine basée au Texas, dans une interview exclusive...

Crise migratoire à la frontière entre le Mexique et le Texas: Près de 560 compatriotes déjà déportés en moins de 48 heures

Port-au-Prince - 21 Septembre 2021 - Par YPM - Près de 560 haïtiens ont été expulsés des Etats-Unis durant ces dernières 48 heures (entre...

Elections municipales à Everett (Massachusetts) : Gerly Adrien vise le “Fauteuil de MAIRE”

Pour y arriver, notre compatriote doit d'abord franchir demain le cap des élections primaires face à deux atres candidats : le Maire Carlo DeMaria...

Sobre cérémonie pour la célébration du 263 anniversaire de Jean-Jacques Dessalines

Port-au-Prince - 20 Septembre 2021 - Par YPM -Ce 20 septembre ramène le 263 ème anniversaire de naissance du Père Fondateur de nation haïtienne...

Pressley, Velázquez, Colleagues Urge DHS to Halt Deportations to Haiti, Support Diaspora Following Earthquake

Lawmakers Call for Swift Action Amidst Political, Public Health & Economic Crises on the Island WASHINGTON – Today, Congresswoman Ayanna Pressley (MA-07), Co-Chair of the...

Football-Classement FIFA: Haïti progresse de trois rangs

Port-au-Prince - 16 Septembre 2021 - Par Gérald Bordes - Ce jeudi 16 septembre 2021, l'instance suprême du football mondial, la Fédération Internationale de...

Basket 3×3 : Des adversaires de renom pour Haïti, Ashley P. Salomon se prépare !

Port-au-Prince - 16 Septembre 2021 - Par Gérald Bordes - Du 12 au 14 novembre 2021, en Floride, l'équipe nationale masculine de basketball 3x3...

Le Palais National sous haute sécurité

Port-au-Prince - 15 Septembre 2021 - Par YPM - Depuis le début de la semaine les résidents de la capitale ont pu constater un...