Wednesday, May 22, 2024
HomeGeneralLe Canada impose des sanctions supplémentaires à des membres de l’élite politique...

Le Canada impose des sanctions supplémentaires à des membres de l’élite politique haïtienne

Djerba (Tunisie) – 19 novembre 2022 – Affaires mondiales Canada- La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Mélanie Joly, a annoncé aujourd’hui que le Canada imposera des sanctions supplémentaires, en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant Haïti, en réponse à la conduite inacceptable de membres de l’élite politique haïtienne qui apportent un soutien financier et opérationnel illicite à des gangs armés.

Ces dernières sanctions visent 3 autres personnes et leur imposent une interdiction de transactions, ce qui aura pour effet de geler tout avoir qu’elles peuvent détenir au Canada.

Le Canada a des raisons de croire que ces personnes utilisent leur statut d’ancien ou d’actuel titulaire d’une charge publique pour protéger et permettre les activités illégales de gangs criminels armés, notamment par le blanchiment d’argent et d’autres actes de corruption.

Ces gangs et leurs partisans continuent de terroriser en toute impunité les populations vulnérables en Haïti, et ils ont ainsi provoqué dans le pays une crise humanitaire, qui comprend la résurgence du choléra. Les gangs commettent aussi des actes de violence inqualifiables, y compris la violence sexuelle généralisée, à l’encontre des populations touchées et empêchent la prestation de services essentiels et l’acheminement d’aide humanitaire.

Les sanctions prises aujourd’hui visent à mettre fin au flux de capitaux et d’armes illicites ainsi qu’à affaiblir et à mettre hors d’état de nuire les gangs criminels d’Haïti. Le gouvernement du Canada envisagera l’imposition de nouvelles sanctions contre d’autres personnes et entités, de même que d’autres mesures, pour faire pression sur les responsables de la violence et de l’insécurité persistantes en Haïti.
Citations

« Le Canada continue de faire pression sur les gangs armés et leurs partisans pour aider le peuple haïtien à sortir de cette crise et à rétablir la paix et la sécurité dans son pays. Nous envisagerons l’imposition de nouvelles sanctions contre des personnes et entités en Haïti ainsi que d’autres mesures pour mettre fin à la violence persistante. »

– Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

Le 14 novembre 2022, le Canada a intégré dans le droit canadien, en vertu de la Loi sur les Nations Unies, la Résolution 2653 du Conseil de sécurité des Nations Unies prévoyant des sanctions, en réponse à la conduite inacceptable de gangs criminels armés en Haïti. Les sanctions imposaient une interdiction sur les opérations à l’encontre d’un chef de gang haïtien.

Le 4 novembre, le Canada a imposé des sanctions à l’encontre de 2 autres personnes en réponse à la conduite inacceptable de membres de l’élite politique haïtienne qui apportent un soutien financier et opérationnel illicite à des gangs armés.

En octobre, une délégation du gouvernement du Canada a mené des consultations en Haïti auprès de partenaires régionaux, des Nations Unies, de la Communauté des Caraïbes et d’autres partenaires.

Le 15 octobre, en partenariat avec les forces armées américaines, le Canada a acheminé par voie aérienne des véhicules spécialisés à Haïti.

Le 21 septembre, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé une contribution du Canada de 20 millions de dollars pour aider à la reconstruction en Haïti à la suite du tremblement de terre de 2021.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES