Sunday, May 26, 2024
HomeGeneralElections législatives en Inde : Narendra Modi et le BJP à la...

Elections législatives en Inde : Narendra Modi et le BJP à la conquête d’un troisième mandat successif

Entretien avec Maika Sondarjee (PhD), spécialiste de l’Inde professeure à l’Ecole de Développement international et d’Etudes globales l’Université d’Ottawa

BROCKTON – Massachusettes – PAR YVES CAJUSTE– Depuis le 19 Avril dernier, plus de 970 millions d’Indiens sont appelés aux urnes pour elire les 543 députés qui devront les représenter à la Chambre basse du parlement. Ce processus électoral (élections législatives) durera sept (7) semaines jusqu’au 3 juin. Les résultats de ces élections seront proclamés le 4 juin. Si l’on s’en tient au sondage, Narendra Modi sera reconduits pour troisième mandat successif de 5 ans à la tete du pays le plus peuple de la planète avec 1,3 milliards de personnes aussi vaste qu’un continent.

Depuis son entrée en fonction en 2014, Narendra Modi a été une figure transformatrice de la politique indienne, laissant une marque significative dans le paysage national. Élu avec une majorité écrasante, son mandat a été marqué par une volonté de développement économique, de nationalisme et de réforme sociale.

Les politiques de Modi, telles que « Make in India » et « Digital India », visaient à renforcer l’industrie manufacturière nationale et à améliorer l’infrastructure technologique, démontrant ainsi sa vision d’une Inde modernisée et autonome. Ses engagements internationaux ont cherché à élever la stature de l’Inde sur la scène mondiale, en s’efforçant de forger des liens plus solides avec les grandes puissances et de positionner l’Inde comme un acteur clé de la dynamique régionale.

Cependant, le leadership de Modi n’a pas été sans controverse. Les critiques ont exprimé leurs inquiétudes sur des questions telles que la montée de l’autoritarisme, la polarisation religieuse et le manque d’inclusivité dans la gouvernance. La gestion de la dissidence par son gouvernement, notamment la répression des manifestations et l’imposition de lois strictes, a suscité des critiques tant au niveau national qu’international. De plus, des politiques telles que la démonétisation et la mise en œuvre de la taxe sur les produits et services (TPS) ont été confrontées à des réactions négatives en raison de leurs effets négatifs sur l’économie, en particulier sur les petites entreprises et le secteur informel.

Malgré ces défis, Modi reste très populaire, une popularité soutenue par sa personnalité charismatique, ses compétences en communication et ses promesses de changement transformateur. Sa capacité à communiquer avec les masses via les réseaux sociaux et les rassemblements à grande échelle a consolidé sa position de force dominante dans la politique indienne. De plus, les succès électoraux de son parti lors de diverses élections nationales reflètent un soutien durable parmi certains segments de l’électorat.

Alors que l’Inde fait face à des défis nationaux et internationaux complexes, l’héritage du leadership de Modi continuera d’être un sujet de débat, façonné à la fois par ses réalisations et par les préoccupations persistantes entourant les questions de gouvernance, de démocratie et de cohésion sociale.

Pour analyser les élections legislatives en Inde, notre invitée est la professeure Maika Sondarjee,

Maïka Sondarjee est professeure à l’Ecole de Développement international et d’Etudes globales de l’Université d’Ottawa. Ses recherches porte sur le multilatéralisme et les organisations internationales. (Banque Mondiale, ONU, Fonds Monétaire International), le complexe du sauveur blanc, les théories féministes et du Sud Global en Relations Internationales.

Son premier Essai, PERDRE LE SUD, Décoloniser la solidarité internationale, est paru en 2020 aux Editions Ecosociété, Universitaire engagée mais aussi femme d’action est active auprès des plusieurs ONG et a participé à mettre en place en 2018 le Réseau Femmes expertes, un organisme qui s’est donne pour mission d’amplifier la voix des femmes pour faire entendre équitablement les perspectives et priorités des femmes de divers horizons au sein de la société canadienne.

Chercheure, autrice, communicatrice et militante, Maika Sondarjee a obtenu en 2020 la prestigieuse bourse postdoctorale Banting, classee premiere parmi les 162 candidatures evaluees. Elle est aussi recipiendaire du Prix Alice=Wilson de kla Societé Royale du Canada. En 2021, la specialiste en Etude du Développement Maïka Sondarjee était lauréate du Prix Talent 2021 décerné par le Conseil de Recherche en Sciences humaines (CRSH) du Canada.
(sources : presse universiatire au Québec).

NOTRE ENTRETIEN AVEC LA PROFESSEURE MAIKA SONDARJEE DANS SON INTEGRALITE

 

 

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES