Saturday, April 20, 2024
HomeHAITIEconomieDes ouvriers de la sous-traitance gagnent à nouveau les rues. Leurs revendications...

Des ouvriers de la sous-traitance gagnent à nouveau les rues. Leurs revendications n’ont pas changé

Port-au-Prince – 23 Février 2022 – Par YPM – Comme annoncé, les ouvriers de la sous-traitance de la Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) ont gagné les rues de la capitale ce mercredi en vue de réclamer les 1500 gourdes comme salaire minimum, pour une journée de 8 heures de travail.

Les protestataires qui ont pratiquement paralysé la circulation automobile sur la route de l’aéroport ont vertement dénoncé le Gouvernement actuel, dirigé par le Premier Ministre Ariel Henry qui “a totalement ignoré leurs revendications en fixant le salaire minimum pour le segment F qui est de 685 gourdes pour les ouvriers des industries d’assemblage tournée vers l’exportation et autres industries manufacturières tournées vers l’exportation”.

Les manifestants n’ont pas raté l’occasion de dénoncer certains membres du secteur privé des affaires qui jouent pieds et mains afin que le plafond du salaire minimum ne concorde pas à leur demande qui est de 1500 gourdes pour une journée de travail. « Ces bourgeois sont contre nos intérêts et ils manipulent et font pression sur le pouvoir pour garder leurs privilèges, acheter des villas à l’étranger alors que la masse continue de croupir dans la crasse » ont-il scandé sur tout le parcours en milieu de journée.

Des agents de la Police déployés sur tout le long du parcours, ont du en certaines occasions faire usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule face à des risques de débordements. Une attitude dénoncée par les manifestants qui entendent maintenir le mouvement jusqu’au bout.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES