Thursday, June 20, 2024
HomeINTERNATIONALCanadaConférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est...

Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada – Le Québec renforce son leadership en faveur d’une économie verte en Amérique du Nord

LA GOUVERNEURE MAURA HEALEY A PARTICIPE A CETTE CONFERENCE – LE MASSACHUSETTS ACCUEILLERA LA PROCHAINE EDITION L’ANNEE PROCHAINE

QUÉBEC, le 25 sept. 2023 /CNW/ – Le premier ministre du Québec, M. François Legault, se réjouit du succès de la 44e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada (CGNA-PMEC), qui s’est conclue aujourd’hui à Québec. La tenue de cette conférence soulignait les 50 ans d’existence de ce forum international d’importance.

À l’issue des travaux, les chefs de délégation présents ont adopté une déclaration commune énonçant les enjeux prioritaires de la région, notamment en matière de développement économique, d’environnement, de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), de mobilité durable et de sécurité.

Citation :

« Cette 44e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada nous a permis de discuter de nos priorités communes et de la transition énergétique en particulier. Nous sommes déterminés à atteindre notre cible visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 35 % par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030, pour ensuite viser la carboneutralité. Au-delà de nos frontières, on partage une région, et on peut collaborer dans plusieurs dossiers pour créer de la richesse ensemble, tout en réduisant nos GES. »

François Legault, premier ministre du Québec

Faits saillants :

La 44e CGNA-PMEC a été coprésidée par le premier ministre du Québec, M. François Legault, et la gouverneure du Massachusetts, Mme Maura Healey.

Créée en 1973, la CGNA-PMEC est formée des gouverneurs des États de la Nouvelle-Angleterre (Connecticut, Maine, Massachusetts, New Hampshire, Rhode Island et Vermont) et des premiers ministres de l’Est du Canada (Québec, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve).

Depuis sa création, la CGNA-PMEC a réalisé des plans d’action régionaux parmi les plus ambitieux au monde sur des enjeux comme les pluies acides (1998), le mercure (1998), les changements climatiques (2001 et 2007) et les transports et la qualité de l’air (2008 et 2013). Plusieurs autres résolutions ont été adoptées sur des sujets d’importance, comme les questions de l’eau transfrontalière, de l’agriculture et de l’énergie.

En 2022, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre se chiffraient à 16,5 G$, soit une hausse de 21,9 % par rapport à l’année 2021. Pour la même année, la valeur des exportations du Québec vers la Nouvelle-Angleterre s’établissait à 12,8 G$, ce qui correspondait à une hausse de 22,7 % par rapport à l’année précédente.

Les exportations du Québec vers la Nouvelle-Angleterre ont atteint 10,4 G$ en 2021. À titre comparatif, le Québec a exporté pour 4,2 G$ vers la Chine (2e destinataire après les États-Unis) et 1,9 G$ vers le Japon (3e destinataire).

Les exportations de marchandises du Québec vers la Nouvelle-Angleterre représentaient 15,5 % des exportations québécoises vers les États-Unis et 11,3 % du total des exportations québécoises de marchandises à l’échelle internationale en 2022.

En 2022, le Québec a exporté plus de 35 térawattheures d’électricité, dont 45 % dans les États de la Nouvelle-Angleterre, faisant de la région le principal marché d’exportation d’électricité du Québec.

Les importations du Québec en provenance de la Nouvelle-Angleterre sont évaluées à 3,1 G$, pour une balance commerciale positive de 7,3 G$.

Le produit intérieur brut combiné des membres de la CGNA-PMEC s’élevait, en 2021, à environ 2 171 G$ CA (1 700 G$ US). Ceci représentait 6,9 % du PIB combiné du Canada et des États-Unis.

La 45e CGNA-PMEC se tiendra au Massachusetts, en 2024.

Pour plus d’information, consultez la Déclaration conjointe de la 44e CGNA-PMEC.

SOURCE Cabinet du premier ministre

COMMUNIQUE CONJOINT
La Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada souligne 50 années de collaboration transfrontalière.

La déclaration suivante est publiée au nom des premiers ministres du Québec, François Legault, de l’Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, du vice-premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Allan MacMaster, du ministre du Développement économique et des Petites entreprises, Greg Turner, et des gouverneurs du Massachusetts, Maura Healey, du Maine, Janet Mills, du New Hampshire, Chris Sununu et du Vermont, Phil Scott, à la suite de la 44e Conférence annuelle des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada, qui s’est tenue à Québec, les 24 et 25 septembre 2023.

Les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et les premiers ministres de l’Est du Canada se réjouissent d’avoir pu se rencontrer en personne à l’occasion de la 44e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada (CGNA-PMEC), qui soulignait les 50 ans d’existence de ce forum de coopération intergouvernementale d’importance pour la région. 50 ans de collaboration transfrontalière

Les gouverneurs et les premiers ministres constatent que, depuis la première rencontre à l’Île-du-Prince-Édouard en 1973, la collaboration entre les membres de la CGNA-PMEC fait la promotion des priorités transfrontalières communes et de l’essor d’une économie régionale intégrée et prospère. La CGNA-PMEC a réalisé des plans d’action régionaux parmi les plus ambitieux au monde sur des enjeux comme les pluies acides (1998), le mercure (1998), les changements climatiques (2001 et 2007), les transports et la qualité de l’air (2008 et 2013). Plus récemment, plusieurs résolutions sur des enjeux d’importance, comme la préservation de la biodiversité via la connectivité écologique, le développement économique et le commerce (2016), la réponse aux urgences causées par le climat (2017) et les bénéfices de l’Accord de libre-échange de l’Amérique du Nord et de l’intégration transfrontalière (2018), ont également été adoptées.

Les gouverneurs et les premiers ministres tiennent à souligner le succès des travaux menés par le passé dans le domaine de l’environnement. À ce sujet, plusieurs initiatives de la CGNA-PMEC ont reçu, au cours des années, des prix internationaux reconnaissant leur caractère visionnaire tels que le Low Carbon Leader Award, remis par Bloomberg et le Climate Group, en 2005.

Pour rappel, la CGNA-PMEC a adopté, en 2001, des cibles régionales de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) pour 2010, 2020 et 2050. La région a surpassé ses objectifs de réduction des émissions de GES pour 2010 et pour 2020, tout en assurant la croissance de son économie.

Priorités

Les gouverneurs et les premiers ministres s’entendent quant à leurs priorités communes actuelles liées à l’économie verte :

le développement de l’économie, l’énergie, notamment l’indépendance énergétique et la transition vers des énergies abordables, propres et renouvelables ainsi que le développement des minéraux critiques et stratégiques, essentiels à la décarbonation.

Développement de l’économie

Les gouverneurs et les premiers ministres demeurent déterminés à consolider leurs liens économiques. En 2021, le produit intérieur brut (PIB) combiné des États membres de la Conférence des GNA-PMEC a été d’environ 2 176 milliards de dollars canadiens (environ 1 700 milliards de dollars américains). Cela représentait 6,9 % du PIB combiné du Canada et des États- Unis. En cette période de mouvance économique mondiale, il convient d’élargir les domaines de coopération pour raffermir le positionnement stratégique de la région sur la scène économique nord-américaine.

Économie

Le contexte géopolitique mondial confirme l’importance de renforcer les chaînes d’approvisionnement régionales.

Les gouverneurs et les premiers ministres agiront de façon concertée pour accroître la résilience des économies de la région et assurer la sécurité des chaînes d’approvisionnement, notamment dans les domaines de l’énergie et du transport durable.

Objectifs 2050

Les gouverneurs et les premiers ministres sont déterminés à atteindre la cible adoptée en 2015, soit de réduire les émissions de GES d’au moins 35 % par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030. De plus, ils visent à être des leaders en Amérique du Nord dans la transition vers une économie à faibles émissions et aspirent à ce que la région atteigne la carboneutralité d’ici 2050. Les gouverneurs et les premiers ministres sont engagés à procéder tout en reconnaissant que chacun puisse avoir ses propres objectifs et utiliser ses propres moyens de mise en œuvre. Ils reconnaissent par ailleurs qu’une planification énergétique régionale basée sur une vision à long terme sera essentielle à la réalisation de cette ambition.

Transport et innovation

Constatant la croissance rapide du secteur des véhicules à zéro émission, les gouverneurs et les premiers ministres souhaitent poursuivre cette progression impressionnante et bonifier le développement d’un réseau normé et interopérable de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Ils prennent aussi acte du développement rapide des technologies qui permettront la décarbonation du transport lourd et reconnaissent qu’il est important de promouvoir les infrastructures nécessaires à ces technologies afin de maintenir la fluidité des échanges commerciaux à la frontière.

En outre, les gouverneurs et les premiers ministres s’engagent à favoriser le développement de réseaux de transport intermodaux concertés, efficaces, rapides et accessibles qui faciliteront la mobilité accrue des personnes et des biens.

Sécurité civile

La sécurité des citoyens est une priorité qui appelle à une coopération renforcée en matière de sécurité civile. Rappelons qu’en juillet 2000, les gouverneurs et les premiers ministres ont adopté le protocole d’entente internationale d’aide à la gestion des urgences, lequel vise à prévoir une aide mutuelle en cas de sinistres ou de catastrophes.

Les membres de la CGNA-PMEC sont impatients de poursuivre l’important travail découlant de leur relation privilégiée au cours de la prochaine année, à l’occasion de la 45e Conférence annuelle qui se tiendra au Massachusetts en 2024.

La Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada a été formée en 1973 pour promouvoir les intérêts communs des six États de la Nouvelle-Angleterre et des cinq provinces de l’Est du Canada.

La Conférence inclut les 11 États et provinces suivants : le Connecticut, le Maine, le Massachusetts, le New Hampshire, le Rhode Island, le Vermont, le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et le Québec.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES