Monday, June 17, 2024
HomeHAITICulture1er novembre, célébration de la Toussaint : la tradition est quand-même au...

1er novembre, célébration de la Toussaint : la tradition est quand-même au rendez-vous

Port-au-Prince – Par YPM – Ce 1er novembre, jour de la Toussaint, la tradition a été respectée ou presque. Bon nombre d’églises catholiques n’étaient pas bondées comme à l’accoutumée en raison de la pénurie du carburant ou encore de l’insécurité grandissante dans la capitale, selon un fidèle de l’Eglise Saint-Pierre de Pétion-Ville.

Néanmoins, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens ayant répondu à l’appel ont prié pour les Saints reconnus par l’Eglise catholique romaine. Des prières avec bougies en mains étaient dédiées à des disparus pour leur âme. Au Cap-Haïtien des fidèles protestants ont profité de l’occasion pour gagner les rues afin de dire non à la vie chère et à l’insécurité entre autres.

Dans les cimetières également, les vodouisants ont leur rendez-vous traditionnel de deux jours (1er et 2 novembre) pour jeter de l’eau à la mémoire des morts et offrir des offrandes aux loas mais aussi danser devant « Grann Brigit » et «Bawon Lakwa ».

Vêtus de mauve, blanc, bleu et noir, hommes et femmes se laissent emporter au cimetière de Port-au-Prince ce 1er novembre par les Lwa « guédé » . Le piment dans du clairin est au rendez-vous ainsi que le rhum qui coule à flot. Des femmes avec des tours de reins époustouflants aspergent leurs parties génitales avec du piment trempé sous les regards étonnés de badauds.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES