Monday, June 17, 2024
HomeHAITISociété"Nous ne voulons ni vengeance, ni violence mais nous ne cèderons pas...

“Nous ne voulons ni vengeance, ni violence mais nous ne cèderons pas à la peur… » : la famille de Jovenel Moïse demande justice

Cap-Haïtien- Vendredi 23 Juillet 2021 – Par YPM – Émotions, pleurs, gémissements, les funérailles du Président Jovenel Moïse ont été l’occasion pour des membres de la famille de pouvoir s’exprimer officiellement sur la « tragédie » que vivait la famille présidentielle depuis le 7 juillet dernier.

Marielle Moïse, très réservée, ne pouvant contenir à ses larmes a éprouvé de grandes difficultés à lire son discours. D’une voix à peine audible, elle a salué la mémoire de son frère (Jovenel Moïse) qui jusqu’à son dernier souffle a su tenir tête face à tous ceux qui lui en voulaient jusqu’à l’assassiner. Avec plus de courage et d’énergie, Joverlain Moïse, fils du Président a présenté son père comme un modèle, un homme honnête qui vivait au milieu de « traîtres ».

Selon le fils du Président défunt, son père était toujours rempli d’amour même s’il côtoyait des « méchants ». Le discours très attendu de la veuve du défunt Président a été l’occasion pour cette dernière de dénoncer un système « pourri et injuste » qui a tout utilisé pour assassiner son mari.

Pour Martine Moïse, la toute-puissance des micros, les attaques acerbes contre son défunt mari à travers l’anonymat des réseaux sociaux, « l’ingéniosité des techniciens du chaos » sans oublier selon elle « les politiciens misérables » ont mis à mal les velléités de Jovenel Moïse dans son combat pour le changement. « Toi qui prêchais la réconciliation (…) on a comploté contre toi pour mourir dans la barbarie et la cruauté » a soutenu Martine Moïse qui demande justice pour son mari. « Jovenel nous a ouvert le chemin, il nous a ouvert les yeux (…), nous ne voulons ni vengeance, ni violence mais nous ne cèderons pas à la peur » a soutenu l’ex Première Dame qui en faisant un ultime clin d’œil à son époux défunt a indiqué que « Jo » était son « hymne » et elle son « orchestre ».

 

 

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES