Sunday, May 19, 2024
HomeGeneralCorruption présumée à l’ambassade d’Haïti à Washington: Bocchit Edmond et Claude Joseph,...

Corruption présumée à l’ambassade d’Haïti à Washington: Bocchit Edmond et Claude Joseph, deux anciens Ministres des Affaires Etrangères déballent tout sur la place publique

Port-au-Prince – 5 Mai 2023 – Par YPM Depuis le weekend dernier, la rumeur persistante du rappel à Port-au-Prince de l’Ambassadeur d’Haïti à Washington, Bocchit Edmond ne cessait de s’enfler jusqu’à être confirmé en début de semaine. Ce dernier qui a regagné la capitale haïtienne dimanche (30 Avril), est accusé, suite à un rapport d’enquête du Département d’Etat Américain, de Traffic illicite de passeports haïtiens.

Ce qui aux yeux du l’administration de Joe Biden est “une menace pour la sécurité intérieure des Etats-Unis”. Lors d’une émission très prisée sur la station privée, SCOOP FM à Port-au-Prince jeudi, Edmond Bocchit n’a pas mis de gants pour régler ses comptes avec l’ancien Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères, Claude Joseph qui, selon lui, serait à la base de son limogeage à la tête de la mission diplomatique haïtienne à Washington.

« Une véritable cabale contre ma personne » tempête Bocchit Edmond

A en croire Edmond Bocchit, toute la « cabale » contre sa personne a été minutieusement préparée par Claude Joseph, alors Ministre des Affaires Étrangères et son équipe suite à un scandale de corruption à l’ambassade d’Haïti à Washington impliquant au moins 4 personnes dont Gélome Juste de la direction consulaire. Ce dernier est d’ailleurs un cousin de Claude Joseph, a fait remarquer M. Bocchit. Une mission d’enquête dépêchée à Washington à la fin du 3ème trimestre de l’année 2021, à l’initiative de Clade Joseph sur ce dossier aurait, selon Bocchit Edmond, produit un rapport taillé sur mesure, charpenté destiné à l’attaquer directement.

A en croire Edmond Bocchit, ce rapport a été rédigé et préparé depuis Port-Prince par des membres du cercle rapproché de Claude Joseph qui sont aujourd’hui membres de son parti politique « EDE ». De quoi soulever certaines interrogations et suspicions, selon Bocchit Edmond.

Le diplomate a été particulièrement surpris du fait que ledit rapport s’est d’ailleurs attardé sur un consulat fictif dans l’Indianapolis au lieu du cas de corruption qui était à l’origine de l’envoi de la mission.

Edmond Bocchit reproche à Claude Joseph de n’avoir jamais remis ce « rapport fabriqué » au Premier Ministre Ariel Henry mais plutôt à l’Ambassade des Etats-Unis en Haïti. Du jamais vu dans la diplomatie !

Edmond Bocchit et ses griefs :

Edmond Bocchit reproche à Claude Joseph d’avoir placé “ses antennes” dans bon nombre dans les consulats et les protégeaient en dépit de leurs pratiques douteuses, et suspectes au détriment de l’Etat haïtien.

Bocchit Edmond qui dit entend défendre son honneur, son intégrité et surtout ses 32 ans de carrière dans la diplomatie accuse Claude Joseph d’avoir semé le chaos au sein au de la diplomatie haïtienne, mis en place une agence de réception et de livraison de passeports à Brockton dans le Massachusetts à Boston et transformé le consulat de Chicago en une entreprise privée enregistrée dans l’Etat de l’Illinois.

Claude Joseph, ” un traître ” déclare Bocchit

Edmond Bocchit qui considère Claude Joseph comme un « traître » affirme avoir tout fait pour servir son pays et ses compatriotes avec honneur et dignité et n’acceptera en aucun cas qu’on salisse sa réputation, son caractère à travers un ” lynchage ” médiatique orchestré de toute pièce.

Claude Joseph contre-attaque :

Claude Joseph nie toute implication de sa personne dans le limogeage de Edmond Bocchit qui fut son « son ambassadeur » à Washington. A en croire Claude Joseph, le dossier de corruption à l’ambassade à Washington impliquant Gélome Juste qu’il a d’ailleurs révoqué constitue « une boîte de Pandore » qui a permis de découvrir « un réseau mafieux dans la vente de passeports haïtiens pour des sommes exorbitantes”.

Claude Joseph juge navrant que le rapport de la mission d’enquête qu’il avait diligenté à Washington ait été passé en dérision par l’équipe du Premier Ministre Ariel Henry. « Si aujourd’hui le FBI a découvert des points similaires à ceux figurés dans le rapport de 2021, je ne suis pas responsable » a fait savoir le dirigeant du parti EDE affirmant haut et fort que ce n’est pas son rapport qui a conduit à la révocation d’Edmond Bocchit.

Bocchit, l’homme qui fait peur et qui cherche un bouc émissaire:

« Ariel est gêné avec ce dossier et il a du faire ce qui devait l’être » affirme Claude Joseph qui précise au passage que Bocchit Edmond a toujours voulu faire de l’ombre à l’actuel Ministre des Affaires Étrangères actuel, Jean Victor Généus. Bocchit n’a jamais raté l’occasion de montrer qu’il était un tout-puissant au sein de l’administration actuelle en faisant toujours croire à Ariel Henry que c’est grâce à lui qu’il est Premier Ministre.

Pour Claude Joseph, Edmond Bocchit ne dois pas chercher de bouc émissaire par rapport à ce qui lui arrive, « c’est petit de sa part » et il doit en assumer les conséquences. Faisant remarquer qu’il est un opposant au pourvoir d’Ariel Henry, Claude Joseph se demande comment aujourd’hui, sans pouvoir de décision, sans contact et sans rapport avec l’équipe au pouvoir il pourrait être l’instigateur de la révocation d’Edmond Bocchit qui souligne-t-il, est héritier de pratiques peu orthodoxes au sein de l’ambassade à Washington qu’il n’a pas su prendre les décisions qui s’imposaient en vue de remédier à la situation.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES