Sunday, May 19, 2024
HomeHAITISportsVolleyball / Distinction : Feu Jacques Joachim, le père spirituel du volleyball...

Volleyball / Distinction : Feu Jacques Joachim, le père spirituel du volleyball haïtien honoré par la NORCECA (Confédération de volley-ball d’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes)

Port-au-Prince – 16 Novembre 2021 – Par Gérald Bordes – Décédé en juin 2021 et inhumé en juillet 2021, le Colonel et ancien Ministre des Travaux Publics et des Communications, l’ingénieur Jacques Joachim, fondateur de la Fédération Haïtienne de Volleyball (FHVB), co-fondateur de la NORCECA et ancien président du Comité olympique haïtien (COH), a été honoré par cette instance régionale le 12 novembre 2021 lors de la réunion annuelle virtuelle de cet organisme.

La Commission de développement de la NORCECA sera nommée en l’honneur du père spirituel du volleyball haïtien Jacques Joachim.

La proposition d’honorer le colonel-ministre Joachim a été présentée par Cristóbal Marte Hoffiz, président de la NORCECA, et a reçu l’approbation unanime de tous les membres du comité exécutif et du conseil d’administration. Une minute de silence a été observée à la mémoire de ce monument du sportif de la région. Suite à cet honneur, Margareth C. Graham, présidente de la FHVB et présidente de la Commission des finances de la NORCECA a répondu aux questions de InfoHaïti.net

Infohaiti.net: Nous aimerions connaître votre avis sur la décision prise d’honorer le feu Président Joachim par NORCECA.

Margareth C. Graham : La décision prise par la NORCECA de nommer la Commission de Développement de la NORCECA « Commission de Développement Jacques Joachim » est un superbe hommage rendu au fondateur et premier président de la FHVB. C’est la toute première fois qu’un tel hommage est rendu à un ancien membre de la NORCECA et il traduit un haut degré de reconnaissance envers M. Joachim, l’un des fondateurs la NORCECA, qui s’est battu inlassablement pour développer cette discipline sportive à travers la région.

Infohaiti.net : Ce nom restera-t-il définitivement pour la Commission ?

Margareth C. Graham: Oui, ce nom restera définitivement pour la Commission de Développement de la NORCECA.

Infohaitinet : La FHVB n’a-t-elle pas l’intention de suivre les traces de NORCECA en honorant également le père du volleyball haïtien ?

Margareth C. Graham : Nous avons honoré M Joachim lors d’une cérémonie d’hommage qui s’est tenue le 12 décembre 2020 dans les jardins de l’une de ses filles, Chantal Joachim Jadotte, en présence d’une assistance composée de joueurs et dirigeants du volley, passés et présents. Une très belle et sympathique cérémonie qui fut très appréciée par M. Joachim et par tous ceux présents et qui nous a permis de revivre, à travers les témoignages de plus d’une quinzaine de participants, certains moments forts du volley des années 1960, 1970 et 1980.

Infohaiti.net : Vous faites partie de la Commission, que peut-on attendre du volley haïtien en terme d’impact ?

Margareth C. Graham: Je suis actuellement présidente de la Commission Finance de la NORCECA. La Commission de Développement travaille, tout comme la Commission de Développement de la FIVB, à mettre sur pied des programmes de développement du volley mieux adaptés aux petits pays comme le nôtre. Ce qui est une excellente chose. Cependant, pour que nous en tirions avantage, il y a des pré-réquis: un minimum de stabilité socio-politique, une grande sérénité chez les gens et dans les esprits, la possibilité de se déplacer librement et sans heurts à l’intérieur du pays et surtout et avant tout une volonté politique émanant de nos dirigeants, visant à encourager la pratique sportive, quelque soit la discipline, et à encadrer notre jeunesse sportive qui n’attend que ça pour faire valoir ses capacités et ses talents. Ces programmes n’auront un impact réel, tangible et pérenne sur le volley haïtien que si ces conditions sont réunies. Pa gen sekrè nan fè kola !

Infohaiti.net : En dehors de cela, la FHVB a-t-elle des sorties internationales

Margareth C. Graham : Avec la pandémie de la COVID-19, cela fait 2 ans que la confédération à laquelle nous sommes rattachés directement, la CAZOVA, n’a pas organisé de tournoi régional. Et pour nous, les tournois de la CAZOVA sont la première étape avant d’arriver aux tournois de la NORCECA ou aux tournois continentaux. Les restrictions sanitaires imposées par les pays de la CAZOVA sont en train de se relâcher, ce qui nous permet d’envisager une reprise des compétitions régionales d’ici le milieu de l’année 2022

Propos récueillis par Gérald Bordes

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES