Saturday, May 18, 2024
HomeHAITIPolitiquePort-au-Prince sous tension; la grogne sociale s’intensifie

Port-au-Prince sous tension; la grogne sociale s’intensifie

Port-au-Prince – Par YPM – La situation était tendue ce mercredi 7 septembre 2022, dans la capitale haïtienne, à l’occasion d’une manifestation lancée par le principal dirigeant du parti politique « Pitit Dessalines, l’ancien Sénateur, Moïse Jean Charles dans le but de dire non à la vie chère, l’insécurité, la pénurie de l’essence et la dégringolade de la gourde.

Avec plusieurs branches, issues de différents quartiers populaires de Port-au-Prince, Ils étaient des milliers de protestataires qui se sont rassemblés au Carrefour de l’aéroport, avant de s’élancer sur l’autoroute de Delmas, dressant sur leur passage des barricades de pneus enflammés, de troncs d’arbres, de poubelles de détritus. Les banques commerciales, les entreprises privées ainsi que des magasins ont essuyé des jets de pierres. En dépit d’un impressionnant dispositif de sécurité, les manifestants chauffés à blanc ont pu forcer le barrage policier, qui était destiné à les empêcher d’atteindre le centre commercial de Pétion-Ville.

Pendant plusieurs minutes, les policiers ont dû faire usage de gaz lacrymogène en vue de forcer les manifestants à poursuivre leur route, et limiter ainsi les dégâts. Pendant tout ce temps, des tirs d’armes automatiques ont été entendus dans toute la commune. L’origine des tirs n’a pas été déterminée. Jusqu’à la Résidence Officielle du Premier Ministre Ariel Henry, les manifestants ont tout saccagé sur leur passage. Face au renforcement du dispositif de sécurité établi aux alentours, manifestants et policiers se sont affrontés à coups de pierres et de bouteilles.

Néanmoins, les organisateurs ont pu délivrer le message final avant de se diriger vers le Champ-de-Mars de manière désordonnée. Sur la route de Lalue, un manifestant a été blessé mortellement lors de nouveaux accrochages avec les forces de l’ordre. Les manifestants entendent à nouveau fouler le macadam si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES