Tuesday, September 28, 2021
Home HAITI Politique « Les assassins de mon mari cherchaient un dossier (…) et ils...

« Les assassins de mon mari cherchaient un dossier (…) et ils sont partis me laissant pour morte » : Martine Moïse revient sur le drame de Pèlerin 5

Port-au-Prince – Vendredi 30 Juillet 2021 – Par YPM – Près d’une vingtaine de jours après l’attaque contre le domicile de la famille présidentielle à Pèlerin 5 au cours de laquelle le Chef de l’Etat a été tué, l’ex première dame dans une entrevue accordée au journal New York Times, l’ex Première Dame est revenue sur cette longue soirée du 6 au 7 juillet 2021.

Selon la survivante, son mari s’étaient s’étaient endormis lorsque les bruits de coups de feu les ont réveillés , se souvient-elle. Mme Moïse a déclaré qu’elle avait couru pour réveiller ses deux enfants, tous deux au début de la vingtaine, et les avait exhortés à se cacher dans une salle de bain, la seule pièce sans fenêtre où il sont blottis là avec leur chien.

Jovenel Moïse a pris son téléphone et a appelé à l’aide. « J’ai demandé : « Chérie, à qui avez-vous appelé ? » », a dit Mme Moïse.

« Il a dit : ‘J’ai trouvé Dimitri Hérard ; J’ai retrouvé Jean Laguel Civil », a-t-elle déclaré, en citant les noms de deux hauts responsables en charge de la sécurité présidentielle. “Et ils m’ont dit qu’ils venaient.”

Mais les assassins sont entrés rapidement dans la maison, apparemment sans encombre, a-t-elle déclaré. M. Moïse a dit à sa femme de s’allonger sur le sol pour qu’elle ne se blesse pas.

« C’est là que je pense que tu sera en sécurité », se souvient-elle en disant.

“Ce fut la dernière phrase qu’il a prononcée”  a ajouté l’ex- Première Dame.

Une rafale de coups de feu a traversé la pièce, a-t-elle déclaré, la touchant en premier. Touchée à la main et au coude, elle gisait immobile sur le sol, convaincue qu’elle et tous les autres membres de sa famille avaient été tués.

« La seule chose que j’ai vue avant qu’ils ne le tuent (le Président) ce sont leurs bottes », a déclaré Martine Moïse au moment où son mari, le président Jovenel Moïse d’Haïti, a été abattu à côté d’elle. « Puis j’ai fermé les yeux et je n’ai rien vu d’autre. »

Le coude brisé par des coups de feu et la bouche pleine de sang, la Première Dame d’Haïti était allongée sur le sol à côté de son lit, incapable de respirer, alors que les assassins étaient dans la pièce.

“À un moment, j’ai senti que j’étouffais parce qu’il y avait du sang dans ma bouche et que je ne pouvais pas respirer”, a-t-elle déclaré. « Dans mon esprit, tout le monde était mort, car si le président pouvait mourir, tout le monde aurait pu mourir aussi. »

Blessée par balles, Martine Moïse gisait dans son sang alors que les assassins qui ont tué son mari saccageaient la chambre.

Aucun des assassins ne parlait créole ou français, a-t-elle dit. Les hommes ne parlaient que l’espagnol et communiquaient avec quelqu’un au téléphone pendant qu’ils fouillaient la pièce.

« Ils cherchaient quelque chose dans la pièce et ils ont fini par la trouver sur une étagère a déclaré Mme Moïse.

Elle a écouté pendant qu’ils fouillaient la pièce, cherchant méthodiquement quelque chose dans les dossiers de son mari, a-t-elle dit. “‘Ce n’est pas ça. Ce n’est pas ça », se souvient-elle en les répétant en espagnol, encore et encore. Puis enfin : « C’est ça.’ »

Elle a dit qu’elle ne savait pas ce que c’était.

Avant de partir,Martine Moïse croit que les assaillants « pensaient que j’étais morte ».

Les tueurs sont sortis. L’une a marché sur ses pieds. Une autre a agité une lampe de poche dans ses yeux, apparemment pour vérifier si elle était toujours en vie.
“Quand ils sont partis, ils pensaient que j’étais morte”, a-t-elle déclaré.

Vêtue de noir, tout au long de l’interview accordée au New York Times, avec son bras maintenant …….. enveloppé dans une écharpe et des bandages, Martine Moïse entourée de ses enfants a laissé entendre que ces événements tragiques ont été difficiles à endurer la marqueront à jamais. Martine Moïse décrit la douleur brûlante d’avoir été témoin de l’assassinat brutal de son mari, un homme avec qui elle a partagé 25 ans de vie commune.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES

Le CEP mis en place par Jovenel Moïse révoqué

Port-au-Prince - 27 Septembre 2021 - Par YPM - Dans un arrêté publié dans Le Moniteur par Le CEP mis en place par Jovenel...

Drame à la Première Église Baptiste, rue de la Reunion: Un diacre tué, son épouse enlevée et plusieurs blessés

Port-au-Prince - 26 Septembre 2021 - Par YPM - Le drame s’est produit alors qu’allait débuter le premier service religieux du jour (6:30 am)...

Football Féminin: Haïti connaît ses adversaires

Port-au-Prince - 25 Septembre, 2021 - Par Gérald Bordes - L'équipe nationale féminine de football doit disputer les éliminatoires de la Coupe du monde...

Rodrigue Milien est parti

Rodrigue Milien, célèbre chanteur-compositeur est décédé ce samedi 25 septembre 2021 en Floride (Etats-Unis) suite à une longue maladie. Chanteur indétrônable pendant des décennies dans...

1314 haïtiens déportés de États-Unis de dimanche à mercredi : l’Office National de la Migration s’attend à une arrivée massive de migrants

Port-au-Prince - 24 Septembre 2021 - Par YPM - L’office National de la Migration a accueilli depuis le début de la déportation des haïtiens...

Crise à la frontière: tous les migrants ont quitté leur campement au Texas

Tous les migrants qui se massaient sous un pont de la ville de Del Rio, au Texas, ont quitté leur campement de fortune, a...

CARDINAL SEÁN P. O’MALLEY STATEMENT ON HAITI

On September 6, I was able to visit Haiti to meet with Cardinal Langlois of Les Cayes, to survey the challenges now confronting the...

Boston – Election Department To Host Virtual Public Meeting Regarding Redrawing of Precinct Lines

BOSTON - Friday, September 24, 2021 - On Monday, September 27, 2021 at 10 a.m. the City of Boston’s Board of Election Commissioners will...