Tuesday, July 23, 2024
HomeINTERNATIONALEtats-UnisLe Texas annonce le déploiement d'une nouvelle force militaire à la frontière...

Le Texas annonce le déploiement d’une nouvelle force militaire à la frontière mexicaine

AFP- Le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a annoncé lundi des mesures supplémentaires de contrôle des frontières contre l’immigration illégale venue du Mexique. Cette annonce intervient alors que le dispositif d’expulsion accélérée, mis en place sous l’administration de l’ancien président Donald Trump, est sur le point de se terminer.

Lors d’une conférence de presse à Austin, M. Abbott a annoncé que la nouvelle unité “Texas Tactical Border Force” déploierait des soldats spécialement formés aux “points chauds” le long de la frontière “pour intercepter, refouler et renvoyer les migrants qui tentent d’entrer illégalement au Texas”.

Le déploiement de cette nouvelle force est lié à la fin du dispositif nommé “Titre 42”. Celui-ci, introduit à l’époque de la présidence de Donald Trump, permettait de renvoyer immédiatement la plupart des migrants entrant illégalement aux États-Unis via la frontière mexicaine.

Le gouvernement américain s’attend à ce que les relations déjà tendues avec l’Amérique du Sud s’aggravent à mesure que le nombre de personnes souhaitant venir aux États-Unis augmente. Washington a donc annoncé de vastes mesures telles que le déploiement de soldats supplémentaires à la frontière, l’externalisation de l’enregistrement initial des demandeurs d’asile vers la Colombie et le Guatemala et la réintroduction du dispositif “Titre 8”, qui prévoit une interdiction de retour de cinq ans en cas de tentative d’immigration illégale.

Les politiciens conservateurs accusent néanmoins le président démocrate Joe Biden d’être trop laxiste en matière de sécurité aux frontières, dans le but de marquer des points auprès des électeurs. Son administration a maintes fois mis en garde les gens contre le franchissement illégal de la frontière. “La frontière n’est pas ouverte, elle n’était pas ouverte et elle ne le sera pas après le 11 mai”, a déclaré vendredi le secrétaire à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES