Monday, January 17, 2022
Home HAITI Politique « Le point sur la situation politique, économique et sécuritaire actuelle d'Haïti » le...

« Le point sur la situation politique, économique et sécuritaire actuelle d’Haïti » le copieux mémorandum de l’Ambassadeur Bocchit Edmond aux membres du Congrès américain le 28 Octobre dernier

«Les gangs en Haïti sont bien financés par ceux qui profitent de l’instabilité politique …   Ceux qui financent les gangs et probablement derrière l’assassinat du Président Moïse …»

Boston – 29 Novembre 2021 – Sécurité/kidnappings, enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse  en Juillet dernier, les « prochaines » élections, pénurie de carburant, accords politiques gouvernance, rapport commercial entre Haïti et les Etats-Unis, visites de haut-niveau d’officiels américains en Haïti, demande de soutien de l’administration américaine, tels sont les grands points de cette abondante note diplomatique en date du 28 Octobre 2021 et dont copie est parvenue à la salle de rédaction de InfoHaiti.net

« Étant donné que la situation en Haïti préoccupe beaucoup le Premier ministre Ariel Henry et les dirigeants de notre pays, je considère qu’il est important de fournir aux membres du Congrès une mise à jour sur la situation actuelle sur des points critiques » écrit le diplomate en guise d’introduction.

Présentant le climat d’insécurité chronique et pesant sur la vie des haïtiens, l’ambassadeur affirme : «La vérité est que la Police nationale haïtienne n’est pas équipée pour gérer le problème des gangs. Les gangs en Haïti sont financés « well financed » par ceux qui profitent de l’instabilité politique …. ».

Toujours dans le chapitre consacré à l’insécurité, Bocchit Edmond épingle directement l’opposition politique au gouvernement : « Dans une large mesure, l’activité des gangs en Haïti est politiquement motivée par des opposants au gouvernement ».

Dans cette note diplomatique, l’ambassadeur haïtien à Washington en a profité pour mettre en contraste le souci du Premier Ministre Ariel Henry d’organiser des élections « libres et équitables » au plan de ceux qui « financent les gangs et créent le chaos ». Au nom du gouvernment, il écrit ceci :

« Nous sommes également très conscients de la nécessité urgente d’améliorer la sécurité pour organiser des élections libres et équitables dans les plus brefs délais. Notre objectif est d’organiser des élections démocratiques pour élire les dirigeants le plus rapidement possible. Ceux qui financent les gangs et probablement derrière l’assassinat du Président Moïse continueront de dresser des barrières pour empêcher la tenue des élections et créer le chaos afin de dissuader le peuple haïtien de ne pas se rendre aux urnes. Nous sommes déterminés à faire en sorte que le cycle du passé ne se reproduise pas ».

Dans ce mémorandum adressé au Congrès américain, l’Ambassadeur Bocchit Edmond consacre deux paragraphes sur l’enquête actuellement en cours sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse en mettant surtout emphase sur le souci du Pouvoir exécutif et particulier le Cabinet du Premier Ministre de respecter la séparation des pouvoirs. « Des instructions ont été données à tous les organismes concernés pour qu’ils fassent tout leur possible pour faciliter l’enquête indépendante, tout en respectant la pleine indépendance de l’enquête. Tous les responsables haïtiens ont également été priés de respecter l’indépendance de l’enquête ».

IN EXTENSO QUELQUES EXTRAITS DU MEMORANDUM DE L’AMBASSADEUR BOCCHIT EDMOND ADRESSE AU CONGRES AMERICAIN

Sur les « Elections » en Haïti

« Le cabinet du Premier ministre travaille avec diligence pour avancer le plus rapidement possible vers des élections libres, équitables et sûres. C’est la seule façon pour notre nation de se reconstruire et d’aller de l’avant. Il travaille et communique étroitement avec les membres clés de la société politique et civile. Nous espérons que ces diverses institutions de la société civile placeront l’intérêt du pays avant leurs intérêts personnels et soumettront des noms afin que nous puissions rapidement commencer à organiser des élections » lit-on plus loin dans ce mémorandum-accusateur de l’Ambassadeur d’Haïti à Washington dans lequel il annonce que « le gouvernement a l’intention d’organiser le vote du référendum constitutionnel d’ici février 2022 et les élections présidentielles, législatives et locales d’ici le milieu à la fin de 2022, afin qu’un nouveau président puisse prêter serment d’ici le 7 février 2023 .. »

Concernant la pénurie de carburant qui affecte le pays depuis plusieurs mois, Bocchit Edmond estime nécessaire de faire ressortir dans son MEMO au Congrès américain « l’attention » accordée à ce dossier par l’Administration Henry tout en rappelant au passage que « Historiquement en Haïti, l’achat et la distribution de carburant ont été contrôlés par des groupes d’intérêts spéciaux qui ont des motivations politiques. »

Sur les Accord politiques

« L’accord politique conclu sous la houlette du Premier ministre Henry est historique. Il a pu rassembler plus de 600 partis politiques et groupes de la société civile pour trouver une voie commune vers la stabilité et les élections. Cela représente une solution dirigée par les Haïtiens à la crise politique actuelle. Le document aborde les questions de la création d’un nouveau cabinet, de l’organisation des élections, de la reconstruction après le dernier tremblement de terre, d’un référendum constitutionnel et d’une voie à suivre pour apporter la stabilité au peuple haïtien.

Il y a aussi l’Accord autoproclamé du Montana, dirigé par des dirigeants de partis politiques déguisés en organisations de la société civile. Certains d’entre eux incluent Magalie Comeau Denis (Alternative Socialiste), William Jeanty (Kontrapepla), Josué Merillien (Konbit), Patrice Dumont, un sénateur actuel élu sous (Rassemblement des Patriotes Haïtiens), Edgard Leblanc (OPL), Lesly Voltaire (Lavalas) , entre autres.

La plupart de ces partis ont obtenu des résultats insignifiants à tous les niveaux lors des dernières élections. Comme ils ont des lobbyistes et des sociétés de relations publiques travaillant aux États-Unis pour les promouvoir comme la véritable « société civile », ceux qui connaissent Haïti comprennent que ce n’est pas un groupe qui représente les intérêts du peuple, mais plutôt un écran de fumée pour les partis politiques en gestation et les intérêts financiers qui les soutiennent » a conclu l’Ambassadeur Bocchit Edmond qui pointe du doigt tous ceux qui n’ont pas rejoint le PM Ariel Henry et les 600 partis politiques et groupes de la société civile qui ont signé le fameux accord du 11 Septembre.

« Les groupes qui seraient à l’origine de l’assassinat, des enlèvements, de la violence et de la presse à sensation sont ceux qui profitent de l’instabilité du gouvernement et de la démocratie »

« Le Premier ministre travaille à la bonne gouvernance en Haïti, après une période tumultueuse de notre histoire. Son leadership continu sur la solution dirigée par les Haïtiens à cette crise et son ouverture à tous ont été le principe directeur de son travail. Nous espérons que des groupes tels que le groupe du Montana (qui ont été invités à la résidence du Premier ministre pour consultation mais ont refusé), se joindront aux efforts du gouvernement, qui conduiront à des élections et à un transfert de pouvoir démocratique, légal et pacifique. Les groupes qui seraient à l’origine de l’assassinat, des enlèvements, de la violence et de la presse à sensation sont ceux qui profitent de l’instabilité du gouvernement et de la démocratie. Ce qu’ils préconisent, c’est un gouvernement de transition illégal et illégitime qui serait composé de partis politiques et d’intérêts financiers se faisant passer pour des groupes de la société civile. Ces intérêts cherchent le pouvoir en retardant les élections à tout prix par le biais d’un accord en coulisse entre les élites, et non par un accord démocratique et représentatif du peuple. Haïti ne peut pas se permettre d’attendre éternellement, et l’objectif du Premier ministre est d’aligner le plus de partis qui veulent une nouvelle forme de gouvernement démocratique de travail, soutenu par la communauté internationale. Le peuple haïtien a assez souffert. Haïti doit avancer vers le rétablissement de la démocratie.”

Soutien

La Chine et la Russie continuent de pousser et de soutenir bon nombre de ces actions dans la presse et sur le terrain pour lutter contre la démocratie et notre alignement sur les États-Unis et Taïwan.

“Nous savons que de nombreux pays à travers le monde ont besoin du soutien des États-Unis. C’est l’un des moments les plus critiques de l’histoire de notre pays. Nous avons des factions politiques qui veulent que le chaos et le crime continuent parce qu’ils gagnent de l’argent . La Chine et la Russie continuent de pousser et de soutenir bon nombre de ces actions dans la presse et sur le terrain pour lutter contre la démocratie et notre alignement sur les États-Unis et Taïwan. Les faux récits créés aux États-Unis, la violence et les enlèvements ne sont pas les fruits du hasard, mais font partie de la stratégie de ces mauvais acteurs. Ils ne veulent pas un gouvernement de transition comme par le passé sachant qu’il n’y aura jamais d’élections libres et justes. Ils veulent utiliser les mots « société civile » comme écran de fumée pour prendre le contrôle du pouvoir. Avec nos partenaires alliés comme les États-Unis, l’OEA, l’UE, l’ONU, la France et d’autres soutiens internationaux, nous ne laisserons pas la violence et les faux récits nous empêcher d’aller de l’avant avec des élections et un gouvernement choisi par le peuple, pas quelques familles et pays non alliés.

En résumé, il existe des domaines clés de soutien qui sont immédiatement nécessaires et demandés aux États-Unis et à la communauté internationale :

  • Formation et équipement pour la Police Nationale d’Haïti
  • Aide financière des États-Unis pour le processus électoral
  • Aide américaine pour garantir le renouvellement de la subvention de 2 milliards de dollars de la BID
  • Engagement du Congrès à renouveler HOPE/HELP
  • Soutien continu des États-Unis concernant le processus d’enquête du président Moise.

FIN

 

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES

Assassinat du Président Jovenel Moïse : Jhon Joël Joseph, ancien Sénateur de la République d’Haïti arrêté à la Jamaïque

Port-au-Prince - 15 Janvier 2022 - Par YPM - Jhon Joël Joseph, ancien Sénateur de la République d’Haïti a été arêté ce samedi à...

Haiti-Cyclisme : La Fédération Haïtienne de Cyclisme (FHC) organise une course pour promouvoir la paix

Port-au-Prince - 15 Janvier 2022 - Par Gérald Bordes - Pour démarrer l'année 2022 en beauté et contribuer à la promotion de la paix...

Le Congrès américain ordonne une enquête sur l’assassinat du président haïtien

https://youtu.be/dtHOXECpQa8 Washington - 14 Janvier 2022- (Agence France Presse) - Le Congrès américain a ordonné l'ouverture d'une enquête sur l'assassinat en juillet 2021 du président...

Baker-Polito Administration Secures Contract for 26 Million Rapid Antigen Tests

BOSTON - Today the Baker-Polito Administration announced an order was placed with iHealth to supply the state with 26 million rapid antigen tests over...

MAYOR WU ANNOUNCES MARIANGELY SOLIS CERVERA AS CHIEF OF EQUITY & INCLUSION

BOSTON - Friday, January 7, 2022 - Today, Mayor Michelle Wu announced that Mariangely Solis Cervera will serve as the City of Boston’s next...

L’ancien Commissaire de police Colls Rameau abattu à Port-au-Prince

Port-au-Prince - 8 Janvier 2022 - Par YPM - L'ancien Commissaire de police Colls Rameau ainsi que son agent sécurité ont été tués ce...

Ligues des champions de la Concacaf : Le Cavaly AS présente son” équipement thermique” pour la Ligue des Champions

Port-au-Prince - 6 Janvier 2022- Par Gérald Bordes- Les 15 et 22 février 2022, le Cavaly Association sportive (Cavaly AS) de Léogâne affrontera le...