Friday, June 14, 2024
HomeHAITICooperationLa nouvelle cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador s'entretient avec le Premier...

La nouvelle cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador s’entretient avec le Premier Ministre Ariel Henry

Port-au-Prince – Par YPM – Maria Isabel Salvador, la nouvelle cheffe du “controversé” Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti, a eu une première prise de contact le lundi 17 avril 2023 avec le Premier Ministre Ariel Henry, en sa résidence officielle à Musseau.

Plusieurs dossiers d’actualité ayant trait avec la mission du BINUH en Haïti ont été abordés lors de cette rencontre. A en croire la Primature, la nouvelle représentante du Secrétaire Général de l’ONU a ” félicité le chef du gouvernement pour les résultats obtenus en matière de dialogue et pour les démarches engagées dans le cadre du lancement du processus électoral”.

Mme Salvador de nationalité équatorienne, succède à Helen Meagher La Lime, des États-Unis, à qui le Secrétaire général dit être reconnaissant pour son service dévoué et son engagement inébranlable envers le travail des Nations Unies en Haïti.

Mme Salvador apporte à ce poste plus de 25 ans d’expérience dans des fonctions de gestion, de conseils politiques et diplomatiques. Elle a été présidente du conseil d’administration des Galapagos (2013-2015), représentante permanente de l’Équateur auprès de l’Organisation des États américains (2010-2013), membre du Parlement andin (2009-2010), ainsi que ministre de Affaires étrangères, Commerce et Intégration (2007-2008) et ministre du Tourisme (2005-2007) de l’Équateur. Elle possède également une vaste expérience de gestion dans le secteur privé, ayant été directrice générale et représentante légale d’Air France en Équateur (1995-2005). Elle est actuellement directrice des relations extérieures à l’Université UDLA des Amériques en Équateur, poste qu’elle occupe depuis 2015.

Mme Salvador est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Andrés Bello, au Chili, et de l’Université européenne de Madrid, en Espagne, et d’une licence en langue et civilisation françaises de l’Université de Genève en Suisse. Elle termine actuellement un diplôme en droit en droits de l’homme et de la nature à l’Université des Amériques en Équateur. Elle parle couramment l’anglais et le français, en plus de l’espagnol.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES