Wednesday, June 19, 2024
HomeHAITIHaiti: Véritable calvaire pour la formation du Gouvernement

Haiti: Véritable calvaire pour la formation du Gouvernement

Port-au-Prince – Les tractations continuent de se multiplier dans le cadre de la formation du prochain gouvernement avec comme toile de fond une réduction sensible du nombre de cabinets ministériels avec 13 postes qui devraient être disponibles. De ce fait, de nombreux ministères seront appelés à cohabiter ou fusionner avec d’autres.

Selon les dernières informations circulant dans les milieux intéressés pour la composition du prochain Gouvernement, il est pratiquement confirmé que le Ministère des Finances sera fusionné avec celui de la Planification et de la Coopération Externe. Les Ministères de l’Agriculture et de L’Environnement ne seront un de même que pour les ministères des Affaires Étrangères et des Cultes et celui des Haïtiens vivant à l’Etranger. Le Ministère du Tourisme aura à composer avec le Ministère du Commerce. Le Ministère de l’Education Nationale sera couplé avec le Ministère de la Culture et de la Communication. Les autres ministères tels le Ministère des Affaires Sociales, le Ministère à la Condition Feminine, le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Justice, le Ministère de la Défense, le Ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action Civique, le Ministère des Travaux Publics et le Ministère de Santé Publique resteront fonctionnels en tant que entité gouvernementale unique.

Une ultime rencontre devrait avoir lieu ce vendredi entre les Présidents-Conseillers et le Premier Ministre Garry Conille sur les personnalités qui auront à composer le Gouvernement sur les propositions qui font l’objet de discussions. Si tous les paramètres tiennent la route, institutionnellement les membres du prochain Gouvernement devraient être connus d’ici ce weekend.

Différents secteurs notamment, dont ceux de l’accord du 3 avril 2024, des proches du CPT et le cercle rapproché de Garry Conille, dans les coulisses livreraient une bataille sans merci dans le but d’avoir le plein contrôle de certains postes ministériels qui seraient assez importants dans l’organisation des prochaines élections. Arrivés à coup sûr d’horizons divers et considérant les enjeux en perspective qui sont de taille, il est fort probable selon de nombreux observateurs, que les grands chantiers qui attendent, pourront prendre beaucoup plus de temps à entrer en phase d’exécution.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES