Saturday, April 20, 2024
Home INTERNATIONAL Etats-Unis Donald Trump formellement accusé d’avoir acheté le silence d’une actrice porno

Donald Trump formellement accusé d’avoir acheté le silence d’une actrice porno

Etats-Unis – Agence France Presse et autres sources – Malgré les multiples scandales et soupçons de crimes qui jalonnent le parcours de Donald Trump à la présidence des États-Unis, c’est une affaire qui précède son élection qui se retrouve formellement devant la justice. Un grand jury d’un tribunal de New York a voté son inculpation au pénal pour avoir acheté le silence d’une actrice de films pornographiques en 2016, un fait sans précédent pour un ancien président, rapportent jeudi des médias américains.

L’ancien locataire de la Maison-Blanche, qui rêve de la reconquérir en 2024, devrait être formellement inculpé dans les prochains jours par la justice de l’État de New York et son procureur pour Manhattan, Alvin Bragg. Il devra s’expliquer sur le versement prétendument illégal de 130 000 $ à la réalisatrice de films pornographiques Stormy Daniels, affirment notamment le New York Times et CNN, citant des sources proches du dossier.

Après avoir tenu en haleine les États-Unis pendant 10 jours, cette hypothétique inculpation au pénal de Donald Trump semblait encore ce jeudi peu probable.

Il avait réussi un coup d’éclat le 18 mars en affirmant sans la moindre preuve sur son réseau Truth Social qu’il serait « arrêté » et inculpé par un tribunal new-yorkais. Mais rien ne s’était passé. Et le pays a attendu 10 jours cette possible mise en examen.

Cette mise en accusation risque de galvaniser la base républicaine. La « chasse aux sorcières » de la part de « l’État profond » est une ritournelle utilisée par l’ancien président depuis des années pour se poser en victime des « élites corrompues ».

Le grand rival de Trump au sein des Républicains, le gouverneur de Floride Ron DeSantis, a justement dénoncé jeudi soir une « instrumentalisation du système judiciaire » qui serait « contraire aux valeurs de l’Amérique ».
Trump se pose en victime politique

Donald Trump a rapidement réagi à la nouvelle par un long communiqué et en reprenant le thème de la « persécution politique » et de l’« ingérence » dans l’élection présidentielle de 2024. « Je suis certain que cette chasse aux sorcières se retournera violemment contre Joe Biden », a-t-il assuré tout en niant sa responsabilité criminelle.

Il accuse en retour des « voyous et monstres de gauche radicale » d’être derrière ce procès. Les démocrates sont responsables de cette inculpation et « obsédés » par l’idée de « se faire Trump », a-t-il faussement dénoncé.

Depuis des années, la justice cherche à déterminer si l’ex-président républicain de 76 ans s’est rendu coupable de manquement aux lois sur le financement électoral, un délit pénal, en ayant versé de l’argent à l’actrice de films pornographiques Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford.

Les deux auraient eu une relation extraconjugale en 2006, selon le témoignage de Clifford. Peu importe la nature de cette relation, il est avéré que l’ancienne strip-teaseuse a touché 130 000 dollars juste avant la présidentielle de 2016 pour rester muette sur leur rencontre.

Ce versement d’argent n’a pas été inscrit dans ses comptes de campagne, ce qui vaut aujourd’hui à l’ancien président d’être inculpé au pénal.

L’acte d’inculpation reste pour l’instant « sous scellés », a indiqué le parquet new-yorkais. La date de l’audience n’est pas connue pour le moment.

Dans les jours qui viennent, une fois formellement inculpé, l’ancien président Trump devrait en principe se rendre au tribunal de Manhattan pour se voir signifier par un juge sa mise en examen, être brièvement placé en état d’arrestation, photographié et ses empreintes digitales relevées.

Il devra alors plaider coupable ou non coupable.

Encore éligible aux élections

Cette accusation — et même un potentiel verdict de culpabilité — ne devrait pas empêcher Donald Trump de se présenter en tant que candidat aux élections présidentielles.

La constitution américaine ne pose que quelques « limites » à une candidature : être citoyen américain, résider dans le pays durant 14 ans, avoir plus de 35 ans et ne pas avoir déjà été élu deux fois président. La Cour suprême a déjà confirmé dans les années 1990 que les États ne peuvent pas empêcher un citoyen de se présenter devant les électeurs.

Mener campagne derrière des barreaux relèverait ainsi d’un problème pratique plutôt que juridique pour Trump. Ce dernier a précédemment réaffirmé sa volonté de se porter candidat peu importe les problèmes judiciaires qui pèsent contre lui. « Je ne penserais même pas à abandonner », a-t-il lancé il y a quelques semaines, questionné par des journalistes sur une possible inculpation. « Cela améliorera probablement mes chiffres [de sondage]. »

Sans avoir été personnellement reconnu coupable, l’étau se resserre de plus en plus autour de Donald Trump. Son entreprise, la Trump Organization, a été condamnée en décembre dernier pour fraudes financières et fiscales au terme d’un procès à New York. Le même procureur de Manhattan que dans les accusations de jeudi, Alvin Bragg, a mené la charge dans cette autre affaire.

Le groupe familial de l’ancien président républicain a été condamné au pénal à une pénalité de 1,5 million de dollars.

Et d’autres poursuites menacent Donald Trump.

En Géorgie, une procureure enquête depuis 2021 sur « les tentatives d’influencer les opérations électorales » de cet État du sud remporté par Joe Biden.

En Floride, des agents du FBI ont saisi en août dernier plusieurs documents présumément confidentiels dans la demeure de l’ancien président. Une trentaine de boîtes ont été confisquées pour que déterminer si des secrets d’État se trouvaient illégalement dans les mains de Donald Trump. Une inculpation fédérale reste possible dans cette affaire.

En outre, des soupçons de fraude pèsent toujours contre lui à New York. Sa responsabilité criminelle dans l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021 reste également à déterminer.

USA: Le bureau du procureur a contacté l’avocat de Trump pour organiser sa “reddition”

Le bureau du procureur de Manhattan a annoncé jeudi soir avoir pris contact avec un avocat de Donald Trump pour organiser sa “reddition” devant la justice new-yorkaise et signifier ainsi officiellement à l’ancien président américain son inculpation au pénal dans une affaire de paiement en 2016 à une actrice porno.

“Nous avons contacté ce soir l’avocat de M. Trump pour coordonner sa reddition devant le procureur du district de Manhattan (Alvin Bragg) pour une audience d’inculpation devant une cour suprême” de New York, a indiqué dans un bref communiqué un porte-parole du parquet de Manhattan, après qu’un grand jury eut voté la mise en examen de l’ancien président des Etats-Unis.

L’acte d’inculpation reste pour l’instant “sous scellés” et la date de l’audience n’est pour le moment pas connue, selon le communiqué.

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES

“Territoires perdus”: les heures de Carrefour semblent compter

Port-au-Prince - Par YPM - Plusieurs dizaines d'individus lourdement armés ont envahi ce lundi matin la commune de Carrefour, semant une panique généralisée. Certains...

Installation du CP: une commission de 9 membres instituée pour la passation de pouvoir

Port-au-Prince - Par YPM - Dans la perspective de l’installation de la Commission Présidentielle de Transition, une commission de coordination a été créée dans...

MAYOR WU ANNOUNCES BRIAN SWETT AS CITY OF BOSTON’S FIRST CHIEF CLIMATE OFFICER

He will lead the existing Environment, Energy and Open Space Cabinet as Chief Climate Officer   BOSTON - Wednesday, April 17, 2024 - Today, Mayor Michelle...

Un cadavre kidnappé à Port-au-Prince

Port-au-Prince - Par YPM - Ce cas pour le moins incongru a eu lieu ce mercredi 17 avril 2024, où un véhicule, servant de...

Publication de l’arrêté nommant les membres du Conseil Présidentiel de Transition. Port-au-Prince – Par YPM – Après des jours de tergiversations, le Gouvernement démissionnaire...

Port-au-Prince - Par YPM - Après des jours de tergiversations, le Gouvernement démissionnaire dirigé par Ariel Henry a finalement publié ce mardi soir, l'arrêté...

Football:Championnat de Futsal de la Concacaf Haïti n’ira pas en Ouzbékistan

Port-au-Prince - Par Gérald Bordes - L'équipe nationale haïtienne entraînée par le sélectionneur américain d'origine grecque Constantine Konstin a mordu la poussière sur le...

Bavure administrative au sein du Gouvernement démissionnaire. L’arrêté nommant les membres du CP en circulation

Port-au-Prince - Par YPM - La mise en circulation ce lundi 15 avril 2024, d'un décret portant nomimation des membres du Conseil Présidentiel a...

Football : Championnat National Spécial 2024: L’ASC remporte le derby capois alors que le derby saint-marquois ne produit pas de vainqueur

Port-au-Prince - Par Gérald Bordes - Seuls deux derbys ont été disputés sur les trois prévus. Le derby cayen entre la Juventus des Cayes...