Friday, June 21, 2024
HomeINTERNATIONALEtats-UnisDetroit, l'ancienne capitale automobile a perdu 60% de sa population: votera-t-elle Trump...

Detroit, l’ancienne capitale automobile a perdu 60% de sa population: votera-t-elle Trump ou Biden?

Lors des élections de 2016, l’état du Michigan avait créé la surprise : Donald Trump avait battu Hillary Clinton avec à peine 10.000 voix de plus ! Quatre ans plus tard, l’état sera encore décisif. Nos journalistes Julien Modave et David Muller poursuivent leur carnet de route dans la ville de Détroit. L’ancienne grande ville industrielle se relève à peine d’une faillite retentissante après la crise bancaire de 2008.
Le taux de chômage y est encore l’un des plus élevés des État-Unis. Là-bas, les pauvres ont choisi leur camp: ce sera Joe Biden. Mais sans réelle conviction…
Le visage de la périphérie de Détroit est toujours marqué par des cicatrices, longues comme des rues, larges comme des quartiers. On doit les appeler maison, car elles ont 4 murs. Mais voilà plus de 10 ans que beaucoup d’entre elles n’abritent plus personnes.

Devant celle-ci, un panneau pour soutenir le candidat Joe Biden. C’est James Davis Junior, retraité, qui l’a mis. Il a vu tous ses voisins partir, après voir perdu leur emploi ou leur emprunt. Il nous jette quelques mots depuis le pas de sa porte. “C’est une longue histoire. Je vis dans le quartier depuis l’âge de 9 ans. Il y avait plein de maisons, plein de voisins à l’époque. Puis les choses se sont dégradées et les gens sont partis. Et maintenant vous pouvez voir ce qu’il se passe…”

La ville est devenue, depuis la fin des années 2000, l’illustration de l’Amérique post-industrielle. L’ancienne capitale mondiale de la voiture a perdu 60% de sa population entre les années 50 et aujourd’hui.
Trois ouvriers font une pause et parle politique, couleur de peau et bien entendu emploi:

– “Aucun des deux ne dit quoi que ce soit à propos des suprémacistes blancs. Ils font ‘Heu… heu… heu…’. Biden ne dit rien non plus, rien”
– Trump a hérité d’une économie en or, mec ! Il n’avait rien à faire, il s’est assis et a profité
– Obama n’a pas tout résolu, mec, il n’a pas tout résolu !
– L’économie évoluait bien, tout le monde avait le droit à la sécurité sociale
– Oui, et quoi maintenant ??

Willy et ses amis font partie des 78% des Noirs qui ont vu leurs revenus chuter à cause du Covid. Avec l’aide financière de 600 dollars par semaines accordée par le Président, Trump savait qu’il achetait aussi un peu cette communauté. “C’est vrai qu’on est intéressé, mais… bon pas franchement touché au cœur… On n’est pas touché au coeur. Trump nous a donné de l’argent… Oui… mais… bon l’argent semble dans un trou en ce moment… moi j’attends toujours depuis mars, pour avoir mon argent…” raconte Willy Horn, habitant de Détroit, ouvrier dans le bâtiment.
Normalement Détroit sera démocrate, Joe Biden devrait ici l’emporter. Les votes ont d’ailleurs déjà débuté, par correspondance. “À cause du Covid 19, beaucoup de gens n’osent pas faire la file le jour des élections. Alors on a demandé à recevoir notre bulletin pour rester loin les uns des autres”, raconte cette citoyenne. “J’ai commencé à le remplir, mais je dois encore le terminer avant de le déposer dans la boite de ces deux jeunes gens”, déclare cette dame qui nous montre son bulletin

Dans le ciel au-dessus de nos têtes, un avion tourne et appelle à aller voter plus tôt. Sur les 140 millions d’électeurs que comptent les États-Unis, plus d’un tiers a voté par la Poste. Il s’agit principalement de démocrates, affirment les instituts de sondage. Les électeurs de Donald Trump, n’ont pas peur de faire la file et préfèrent attendre le vrai jour, le 3 novembre !

- Advertisment -

LES PLUS RECENTES