L'immigration haïtienne attend la demande de renouvellement du passeport diplomatique de Baby Doc

Baby Doc à son arrivée hier dimanche à Port-au-PrinceL'ancien dictateur haïtien, Jn Claude Duvalier, arrivé hier dimanche après-midi en toute surprise dans la capitale par un vol régulier de la Air France doit incessamment produire au près du service d'Immigration et d'Emigration une demande pour le renouvellement de son passeport diplomatique expiré depuis le 21 Décembre 2010.

Politique /USA /Haïti : l’ambassadeur américain  apporte son soutien au rapport de l’OEA
C’est un Keneth Merten confiant dans la résolution de la crise née des résultats contestés du premier tour des élections qui s’est exprimé ce samedi dans une interview téléphonique accordée à Jean-Monard Métellus à l'émission Ranmase sur Caraïbes FM. L’ambassadeur américain qui rapportait les propos du secrétaire général de l’OEA, José Miguel Ensulza tenus à Washington à des officiels américains a indiqué que le rapport qui circule sur internet et dont les médias tant locaux qu’internationaux avaient fait largement écho est la copie presque parfaite de celui remis au chef de l’Etat jeudi dernier.

Haiti à l'honneur au gala de la FIFA de Zurich avec le prix Fair Play

Remise du Prix Fair Play à Hayana Jean François hier à ZurickElle s'appelle Hayana Jean François et elle est capitaine de la sélection haïtienne féminine des moins de 17 ans. Elle a ému le monde entier lorsqu'elle a déclaré: "Haiti pap péri et la cérémonie d'aujourd'hui prouve que Haiti n'est pas seule".


Haiti à l'honneur au gala de la FIFA de Zurich avec le prix Fair Play

Remise du Prix Fair Play à Hayana Jean François hier à ZurickElle s'appelle Hayana Jean François et elle est capitaine de la sélection haïtienne féminine des moins de 17 ans. Elle a ému le monde entier lorsqu'elle a déclaré: "Haiti pap péri et la cérémonie d'aujourd'hui prouve que Haiti n'est pas seule

«S'il n'y avait pas eu le football, nous ne serions rien », reconnaît Hayana Jean François, traumatisée par les conséquences d'un séisme qui a coûté la vie à plus de 230 000 de ses compatriotes et a laissé quasiment un million de personnes sans toit. « Je remercie la Fifa pour ce prix. Je partage cette distinction avec tous les jeunes d'Haïti, spécialement ceux qui souffrent de malheurs », a conclu Hayana Jean-François après avoir reçu la récompense. C'était hier en Suisse alors qu'elle recevait, au nom d'Haiti, le prix Fifa Fair Play de l'année 2010 récompensant notre pays particulièrement pour le courage dont a fait preuve son équipe féminine U-17 de Football qui avait trouvé l'énergie nécessaire pour participer aux éliminatoires de la Coupe du Monde de la catégorie moins de deux mois après la tragédie du 12 Janvier qui avait notamment emporté l'entraîneur de l'équipe, Jean Philogène Labaze et plusieurs proches parents des joueuses. Le président de la Fédération Haïtienne de Football, le Dr Yves Jean-Bart avait accompagné Hayana Jean François à la tribune du gala Fifa pour recevoir le prix. Quelques autres gagnants; Lionel Messi (back to back), ballon d'Or 2010; Marta (la brésilienne, 5 fois de suite); Jose Mourinho, meilleur entraîneur de l'année 2010.

 

Arnold Petit-Frère et le Dr Eustache Jean-Louis racontent.
Au cours d'une émission spéciale de Caméra Mosaïque consacrée au premier anniversaire du séisme du 12 janvier 2010, l'entrepreneur Arnold Petit-Frère et le directeur exécutif de CCHER-Haïti ont expliqué comment ils ont vécu à Port-au-Prince cet après-midi maudit. Ces deux compatriotes ont également opiné sur la gestion post-séisme, l'aide internationale à Haïti et surtout l'intervention incontrôlée des ONG dans le pays.

 

 





 

Préval confirme que son départ avait été demandé par des secteurs de l'International après le 28 Novembre

L'ancien représentant de l'OEA en Haïti , Ricardo Seitenfus avait raison: après les élections présidentielle et législative du 28 Novembre 2010 et  surtout après les violentes manifestations qui ont suivi la publication des résultats du premier tour, au cours d'une réunion avec le chef de l'Etat, des  secteurs de la communauté internationale lui avaient carrément demandé de « partir », a confirmé l'intéressé lors d'une interview accordée à un groupe de journalistes

Football : la candidate du RDNP à la présidence, Mme Mirlande Hypolite Manigat donne le coup d’envoi du derby saint-marcois dimanche dernier

La candidate du RDNP à la présidence, Mme Mirlande Hypolite Manigat donne le coup d’envoi du derby saint-marcois dimanche dernier La candidate du RDNP à la présidence, Mme Mirlande Hypolite Manigat donne le coup d’envoi du derby saint-marcois dimanche dernier.




 

Football : la candidate du RDNP à la présidence, Mme Mirlande Hypolite Manigat donne le coup d’envoi du derby saint-marcois dimanche dernier

La candidate du RDNP à la présidence, Mme Mirlande Hypolite Manigat donne le coup d’envoi du derby saint-marcois dimanche dernier La candidate du RDNP à la présidence, Mme Mirlande Hypolite Manigat donne le coup d’envoi du derby saint-marcois dimanche dernier.
La plus grande affiche de la 12e journée a été le derby saint-marcois opposant le Tempête au Baltimore. Dès 15 h, les fans des deux équipes ont investi le parc Levelt pour assister à la 64e derby. Mais ce duel n’a pas accouché de vainqueur les deux équipes se sont séparés le score nul de 0-0. Les Tempêtistes étaient plus dangereux dans leurs attaques. À part le coup de tête de Thompson Armius qui s’est écrasé sur la barre transversale (7e minute avant la fin de la rencontre), Belfort Kervins Fils et Charles Hérold Junior ont loupé leurs occasions. L’autre fait marquant de ce derby a été la présence de la candidate à la présidence Mirlande Hyppolite Manigat. La candidate est venue remercier les Saint-Marcois pour leur vote qu’ils l’ont accordé le 28 novembre 2010 lors du premier tour des élections présidentielle. La candidate à la présidence du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RDNP) a remis aux deux équipes 20 paires de chaussures dont dix à chacune, dix-sept ballons et deux gerbes de fleurs. Le coup d’envoi de la rencontre a été donné par Madame Manigat. Elle promet de doter le pays d’infrastructures sportives si elle accède à la présidence.

 

Ranmase : un constat d’échec pour un bilan d’indécision, de chaos et de fiasco

Pour cette émission spéciale de Ranmase déroulée dans la semaine de la commémoration du premier anniversaire du drame du 12 Janvier, Radio Caraïbe a réuni un panel composé d’économistes, de diplomates, de politiciens et aussi de gens ayant travaillé dans le domaine de l’impact de l’assistance internationale sur le pays ou encore des victimes de cette catastrophe pour bien apprécier et comprendre la gestion des 12 mois de l’après drame.

Élections du 28 Novembre : la conseillère Ginette Chérubin fustige les "détracteurs" tout en  admettant des « failles » dans le système

Mme Ginette Chérubin"Je suis absolument sidérée quand on veut mettre tout le monde dans le même panier et oublier qu'il y a des niveaux de responsabilité dans ce qu'on appelle l'échec du 28 Novembre", a indiqué Mme Ginette Chérubin ce jeudi au micro de Jean-Monard Métellus à l’émission « Intersection » diffusée sur Caraïbes FM. 

12 Janvier/Oxfam: bilan pas du tout honorable  pour la Commission Intérimaire pour La Reconstruction d'Haiti (CIRH)
Cette ONG branche Québec  (Canada) marche sur les traces de l'ancien représentant brésilien de l'OEA en  Haiti à travers son rapport-bilan de la catastrophe du 12 Janvier un an après.  La commission Intérimaire pour La Reconstruction d'Haiti co-présidée par l'ancien président américain Bill Clinton et le premier ministre Jean Max Bellerive est la principale cible des critiques.

Peut-être un nouveau scandale pour la mairie des Gonaives et l'Administration  Préval-Bellerive
C'est le sénateur Youri Latortue qui a allumé la mèche cet après-midi lors de l'émission « Intersection » avec Jean-Monard Métellus  sur Radio Caraibe. Le maire assesseur Pierilus Sainjustin qui a pris la tête du cartel de la mairie des Gonaives après le décès l'Eté dernier du maire titulaire Stephen (Topa) Moyse aurait eu en sa possession la veille ou l'avant-veille du 1er Janvier 2011 la coquette somme de 12 millions 200 mille gourdes pour organiser des activités liées à la célébration de l'anniversaire de l'indépendance du pays dans la Cité.

Haïti  2010 : l’année de tous les malheurs
Au soir du 31 Décembre, on s'est dit ouf, il était temps ! En fait, il n'y a aucune garantie sur ce que 2011 peut apporter au pays mais, on s'est quand même dit qu'elle ne peut pas être pire que 2010 et on espère de tout coeur avoir raison. En effet, l'on ne peut évoquer le souvenir de l'année qui vient de s'effacer  sans penser au 12 Janvier ! L'horreur ! le drame ! la plus grande hémorragie démographique de l'ère moderne !


Haïti  2010 : l’année de tous les malheurs
Au soir du 31 Décembre, on s'est dit ouf, il était temps ! En fait, il n'y a aucune garantie sur ce que 2011 peut apporter au pays mais, on s'est quand même dit qu'elle ne peut pas être pire que 2010 et on espère de tout coeur avoir raison. En effet, l'on ne peut évoquer le souvenir de l'année qui vient de s'effacer  sans penser au 12 Janvier ! L'horreur ! le drame ! la plus grande hémorragie démographique de l'ère moderne !
La plus grande tragédie que l'ONU a eu à gérer depuis sa création après la deuxième guerre mondiale (aveu de son secrétaire général) ! Les morts se comptent par dizaines de milliers voire des centaines de milliers, les bâtiments sont tombés comme des châteaux de carte, tant de vies sacrifiées, de rêves bafoués qui vont rapidement se traduire par des fuites massives de cerveaux et de capitaux vers l'Occident ! L'Occident, toujours lui et c'est bien encore lui qui va débarquer en messie pour redonner l'espoir (?).

Haïti mobilise l'attention du monde ! Les images du chaos sont tournées en boucle sur les télévisions du monde et celui-ci est tombé de compassion et de solidarité  (souvent agissante) pour ce peuple martyr qui porte  la croix depuis l'indépendance acquise au prix de son sang vers le début du 19e siècle. La conférence du 31 Mars à New York qui accouche le plan de sauvetage avec plus de 10 milliards en promesse fait penser au plan Marshall pour l'Europe  et ceux qui ont la mémoire courte dans l'histoire des relations Nord-Sud ont très vite retrouvé le sourire (le soleil après la pluie, se dit-on) croyant sans  doute que le 12 Janvier pouvait être un mal pour un bien; des firmes américaines, françaises et même anglaises dessinent de maquettes de modernité pour Port-au-Prince et le gouvernement s'est empressé de sortir son communiqué pour déclarer le centre commercial de la capitale d'Utilité Publique en prévision de l'urbanisme futuriste qui est en perspective. Les plus optimistes commencent un peu à déchanter car, le blanc n'a pas perdu ses veilles habitudes (Les guichets de ses promesses sont ouverts 24\24 alors que les guichets des décaissements sont fermés 24\24).

Déjà, la présence de l'ancien président américain à la tête de la Commission (CIRH) avait fait douter plus d'uns, ceux qui ont en mémoire ses folles promesses lors du retour d'exil de Jean Bertrand Aristide en 1994. Les tonnes de débris jonchent les rues près d'un an après; aucun bâtiment n'est reconstruit; les ministères stratégiques de l'Etat sont placés dans des ambassades, missions diplomatiques ou possessions occidentales de la capitale, les déplacés vivent toujours sous des tentes de fortune en plein  coeur du centre névralgique du pouvoir (Champ de Mars), comme si on était au lendemain du drame et ce n'est pas demain la veille que cela changera au train où vont les choses.

L'opposition au président René Préval, devant la nudité d'un  système et devant sa propre nudité (elle n'avait ni les moyens ni de plan à vendre dans l'optique d'une consultation populaire) a fait campagne pour la non tenue du scrutin législatif et présidentiel que le pouvoir, suivant un rapport cousu sur mesure de l'OEA, avait déjà programmé pour le 28 Novembre. Mais, le grand manitou avait tout prévu: son parlement (c'est le cas de le dire) avait voté pour lui un plan B avec un probable rallonge pour le 14 Mai 2011 au cas où ses opposants arriveraient effectivement à bloquer la machine et empêcher l'opération de Novembre. L'opposition qui s'était alors fragmentée n'a pas réussi dans son plan mais, des grains de sable se sont quand même glissés dans la machine qui n'a pas réussi à faciliter la passation en douceur (avec la formule, plus ça change, plus c'est la même chose). Du coup, l'OEA est encore dans la sauce et René Préval n'a pas mis du temps à tirer de son chapeau l'option du 14 Mai. Au beau milieu de tout cela, le choléra s'installe et continue de faire ses ravages comme si l'Ouragan Thomas qui s'était invité à la fête du chaos n'avait pas assez fait pour décourager ce peuple qui aura bu le calice jusqu'à la lie.

Déclaré vers la mi-octobre dans les régions du bas-artibonite et du bas-plateau central, cette épidémie dont on avait jamais  entendu parler avant risque de provoquer autant ou même davantage de dégâts humains que le 12 Janvier n'avait fait. Aucun bilan n'est fiable (3300 décès officiels au 26 Décembre) tant il est difficile de connaitre le nombre de patriotes qui auraient déjà été tués par cette maladie apportée certainement par  les soldats népalais de la MINUSTAH même quand le pouvoir du président René  Préval, la mission onusienne en Haïti et l'ambassadeur français Didier Le Bret ont tenté de camoufler cette vérité qu'un spécialiste français qui était en mission d'étude dans le pays à la demande de Paris a révélée. Et, il n'était pas  le seul. Des américains et un diplomate suédois ont aussi fait mention de l’origine asiatique de la maladie!

L'année 2011, on l'a dit, ne peut pas être plus mauvaise que l'année écoulée mais le début va certainement voir les acteurs encore se chamailler sur l'héritage électoral de 2010 avec des approches de solution envisagées par Préval qui ne sont pas du goût du groupe des 12, de Michel Martelly qui avait donné forme à la contestation et non plus à Mme Mirlande Manigat qui a viré en tête lors du premier tour du fiasco du 28 Novembre. Le choléra sera encore là et  pour du temps encore puisque René Préval tente à responsabiliser l'ONU sur la contamination du fleuve de l'Artibonite et l'obliger à prendre intégralement en charge les frais de traitement des malades (avec, si possible, le projet de vaccination avancé par l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) ! Le dossier de la Reconstruction va aussi trainer  puisque la communauté internationale répète à envie (même si c'est un prétexte)  qu'elle attend des dirigeants légitimes (sortis des urnes) pour négocier et s'assurer que les plans et lois votés ne seront pas remis en question.

Quand on regarde les images des enfants d'Haïti, on voit envie de vivre dans leur visage; il est seulement à espérer que les décideurs comprendront qu'il faut canaliser cette énergie positive en force novatrices pour se transcender, sacrifier les intérêts personnels au profit de ceux de ces enfants qui représentent l'avenir du pays pour avancer. C'est tout le bien qu'à Infohaiti.net nous pouvons souhaiter pour ce pays à l'aube de cette nouvelle année...Vivement 2011 .......

 

Bilan sportif 2010 : Au-delà des tragédies de l’année 2010 le sport a survécu
Le pays est doté de dix-neuf fédérations et de quatre associations sportives, toutes affiliées au Comité olympique haïtien (COH). Dans notre numéro de fin d’année, nous passons en revue les réalisations de ces différentes institutions sportives pour l’année 2010.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)